La dynastie des Madruzzo et l’histoire de la villa

Villa Madruzzo est une ancienne demeure nobiliaire juchée sur les collines ondoyant à l’est de la ville, à quatre kilomètres seulement du centre de Trente. Cet hôtel particulier, bâti au xve siècle, doit son nom à la famille Madruzzo, la dynastique la plus célèbre et la plus influente de princes-évêques du Trentin.

Pendant le concile de Trente (1545-1563), elle fut la propriété de Cristoforo Madruzzo, prince-évêque d’une période charnière de l’histoire, tant pour la ville que pour l’ensemble de la chrétienté. Cristoforo y prenait ses quartiers d’été et y reçut une foule d’illustres personnalités, avec lesquelles il tissait des relations diplomatiques, politiques et économiques. À sa mort, la Villa Madruzzo fut tout d’abord léguée à Ludovico Madruzzo, qui la laissa, à son tour, au prince-évêque Carlo Gaudenzio, lequel la céda ensuite à Carlo Emanuele Madruzzo.

C’est alors que s’amorça pour la Villa Madruzzo une période de déclin temporaire coïncidant avec les amours du prince Carlo Emanuele, épris de Claudia Particella, noble dame vivant dans une demeure proche de la Villa. Une passion qui déboucha, entre autres, sur la construction d’une ingénieuse galerie souterraine, qu’empruntait l’évêque pour aller rejoindre sa maîtresse en toute discrétion. Le secret, bien vite éventé toutefois, déclencha le courroux du pape, si dépité qu’il alla jusqu’à refuser à Carlo Emanuele la pourpre cardinalice. À la mort de l’évêque, en 1658, la villa fut laissée à l’abandon quelques années durant.

Il fallut attendre le milieu du xixe siècle et l’ardeur doublée d’abnégation de l’industriel trentin Felice Mazzurana et de son fils adoptif Paolo Oss, appelé à la fonction de maire de Trente, pour que la Villa retrouve sa splendeur d’antan.

Aujourd’hui, la Villa Madruzzo, un hôtel à l’atmosphère intimiste et familiale, propose à ses clients un séjour à la hauteur du goût et de l’élégance de sa tradition nobiliaire passée.